2015/2016

SINE QUA NON

Edito

Et maintenant ? Que va-t-il se passer ?

Quel bilan de la Belle Saison dont le terme arrive à grands pas peut-on déjà dresser ?
Aura-t-elle permis d’infléchir certains choix politiques ? Nous l’espérons…
Car si le Ministère de la Culture affirme entendre les professionnels du Jeune Public, qu’en est-il des élus de terrain ?

Au-delà des difficultés financières réelles auxquelles sont confrontés les Services Publics tous secteurs confondus, ce sont désormais des crispations idéologiques qui minent le secteur : la crise financière crée des tensions sociales, politiques, et fait ressurgir de vieilles idées réactionnaires, à tel point que dans le milieu culturel, certaines œuvres se voient censurées.

Est-ce normal, face à ces pressions sociales et politiques de groupes très souvent ultra minoritaires -fort heureusement-, que la notion de liberté d’expression soit à ce point malmenée dans notre pays démocratique qui en a fait une de ses libertés fondamentales ?

Nous nous devons de rester fermes, afin de préserver pour tous les artistes ce droit fondamental. Nous ne pouvons pas non plus laisser les artistes s’autocensurer par crainte de ne pas être diffusés alors même que leur activité de création est intimement liée à cette diffusion ; c’est tout le secteur qui se voit fragilisé. Artistes, professionnels mais aussi spectateurs, victimes directes de cette gangrène. Le théâtre est le lieu de l’ouverture et du débat, et doit le rester au nom de la démocratie.

En fait, que voulons-nous pour les enfants ? Et les autres d’ailleurs ? Une restriction de pensée ? Une manipulation déguisée ? Un monde formaté ?

Pour SQN, le choix est fait et il est définitif :
Nous accompagnerons toujours ces artistes de qualité qui déclenchent la rencontre émotionnelle et qui provoquent les chocs poétiques, déclencheurs de sens, de plaisirs, d’intelligences, et aussi au final, de raisons…

Très belle saison à tous.

L’équipe SQN